Les hôteliers doivent-ils nommer leurs chatbots ?

Les hôteliers doivent-ils nommer leurs chatbots?
Les hôteliers doivent-ils nommer leurs chatbots ?
juin 6, 2022

Les chatbots, à la base, sont des assistants personnels virtuels. Il se peut que les interactions entre l’utilisateur et le chatbot ne durent que quelques secondes et avec une fenêtre d’interaction aussi faible, il est essentiel pour l’hôtel de fournir rapidement un sentiment de convivialité au moment donné.

Grâce à la puissance de l’IA, les chatbots sont conçus pour imiter les interactions humaines et pour donner à l’utilisateur l’impression de discuter avec un véritable humain, même s’il sait que ce n’est pas le cas.

Le nom du chatbot est l’une des toutes premières choses que l’utilisateur lit lorsqu’il commence à discuter avec votre hôtel. Si votre chatbot s’appelle « assistant personnel » ou « chatbot de la réception » , le sentiment général sera automatiquement impersonnel.

Pourquoi les hôteliers nomment-ils leurs chatbots ?

Nommer le chatbot de l’hôtel peut aider les hôtels à donner plus de sens à l’expérience client : 

  • Humanisé – Lorsque les chatbots ont un nom, les clients les trouvent plus humains et, par conséquent, ont tendance à interagir davantage et à profiter d’une meilleure expérience.
  • Accessibilité – Un nom crée de l’identité. Et l’identité mène à la familiarité. Pour cette raison, les chatbots qui portent un nom paraissent plus accessibles à la clientèle.   
  • Personnalisé – Donner un nom au chatbot de l’hôtel est une bonne pratique pour personnaliser les conversations avec les clients. Ces assistants virtuels sont capables de créer un lien instantané avec les personnes avec lesquelles ils interagissent.  
  • Naturel – Les clients ne se sentent jamais à l’aise lorsqu’il s’agit de parler à un robot. Cependant, lorsque le bot a un nom et utilise un discours humanisé, la conversation semble beaucoup plus réelle.

Les femmes représentent la plus grande partie des travailleurs de l’industrie de l’hébergement au Royaume-Uni

Selon Statista, le secteur de l’hébergement au Royaume-Uni est composé de 56 % de femmes et de 44 % d’hommes. Dans les faits, en juin 2017, environ 261 000 femmes travaillaient dans le secteur de l’hébergement au Royaume-Uni, contre 206 000 hommes.

La question est de savoir si les tendances de nommage des assistants virtuels reflètent ces statistiques.

Selon les données de HiJiffy, la réponse est oui. Donner un nom féminin au chatbot semble également être la tendance. 

63 % des chatbots hôteliers portent des prénoms féminins

En effet, 63 % des clients de HiJiffy donnent un prénom féminin à leurs chatbots. 

Certains noms féminins de chatbots parmi les clients de HiJiffy sont : Alice, Bella, Carrie, Charlotte, Eva, Maria ou Julia.

En revanche, seul un chatbot d’hôtel sur trois porte un nom masculin.

Certains noms masculins de chatbots parmi les clients de HiJiffy sont : Bob, Gorka, Henry, Oscar, Robert ou Steve.

Plus qu’un nom, un positionnement

« Lorsqu’ils nomment leurs chatbots, les hôteliers doivent garder à l’esprit qu’un nom amusant donnera l’impression que leur hôtel est un hôtel informel et qu’un nom de chatbot formel fera ressentir la même chose à l’utilisateur », conseille Tiago Araújo, PDG de HiJIffy. 

« Pour échapper à la dichotomie homme/femme, les hôteliers peuvent modifier le nom de l’hôtel pour nommer le chatbot. Si le nom de l’hôtel est « Cool Hotel », alors peut-être que le chatbot peut s’appeler Cool… n’est-ce pas ? Chez HiJiffy, nous avons des hôtels comme le Reserva Alecrim ,qui appelle son chatbot Alecrim, ou Vila Galé Hotels, qui a choisi Galé comme nom », ajoute-t-il.

Les hôteliers doivent-ils nommer leurs chatbots ?
Co-Founder & CEO

Latest Articles